Photos anciennes et historiques de Sucy-en-Brie, Île-de-France
autor

L'histoire de Sucy-en-Brie (Val-de-Marne), Île-de-France en photos

La description: Sucy-en-Brie est une commune française située dans le département du Val-de-Marne, en région Île-de-France, située dans la banlieue sud-est de Paris.
Sucy-en-Brie est située à la rupture du plateau de Brie et domine la vallée de la Marne. Sur un site occupé dès le Néolithique, Sucy-en-Brie est citée dès le Moyen Âge.
Les XIVe et XVe siècles sont à Sucy, et dans toute l'Île-de-France, une période de crises : disettes, peste et guerres.
En 1544, François Ier, permit d'enclore le village d'une enceinte de murailles.
La Fronde (1648-1653) va toucher Sucy et y faire comme dans toute l'Île-de-France, des ravages et destructions. Une noble habitante du village, Madame de La Guette, va participer à la Fronde, ses Mémoires permettent de mieux connaître cette époque et des événements qui se sont tenus à Sucy. Sa maison est toujours visible en ville.
L'étude du bâti au XVIIe sièclet1 8 montre d'abord que, bien que les anciens remparts ne soient plus que ruines, le plan du centre du village n'a pas évolué depuis le Moyen Âge. l'église Saint-Martin en est l'édifice le plus remarquable. L'habitat y est enchevêtré autour de nombreuses cours communes. Les grandes fermes sont situées à l'extérieur des murs. On peut citer : la ferme de Grand-Val, celle du Petit-Val et celle de Pacy, toutes dépendent d'un des châteaux qui caractérisent l'évolution du village : la proximité de Paris a fait que de nombreux bourgeois ont une maison dans le village et que les châteaux y sont nombreux tout autour. À l'exception des châteaux de Grand-Val et de Chaumoncel, ils existent toujours et font partie du patrimoine de la ville.
Ces nombreux châteaux ont été le siège d'une intense activité intellectuelle aux XVIIe et XVIIIe siècles et parmi les grandes figures qui y séjournèrent souvent, il convient de relever : la marquise de Sévigné qui fut élevée et vécut longtemps au Château de Montaleau, le baron d'Holbach qui fut propriétaire du château de Grand-Val où il accueillit plusieurs fois Denis Diderot au moment de L'Encyclopédie (1759).
En 1788 le village de Sucy correspond au centre de la ville actuelle. Il compte 1 063 habitants répartis en 269 feux. La vigne y est une activité importantet.
En 1793 Sucy devient chef-lieu de canton, fait partie du district de Corbeil dans le département de Seine-et-Oise. Le premier maire est Jacques-Claude Henry. Le village prend le nom de Sucy-le-Peletier en hommage au député Peletier de Saint Fargeaut.
L'an 1794 voit lancer l'assèchement du marais qui sépare Sucy de Bonneuil.
En frimaire de l'An II, trois cloches de l'église Saint-Martin sont descendues du clocher et envoyées à Paris pour y être fondues. Il ne restera plus que la plus grosse, baptisée Martine, elle est toujours en place.
En 1794 a lieu à Sucy un événement tragique de la Terreur. Le 1er avril, madame de Saint-Amaranthe, propriétaire du château de Chaumoncel, est arrêtée. Elle sera guillotinée le 17 juin ainsi que sa fille Émilie (19 ans) et son fils Louis (16 ans).
En ce début du XIXe siècle, Sucy-en-Brie est touchée par les événements nationaux qui se succèdent. Les guerres de l'Empire entrainent des réquisitions, puis la chute de Napoléon en 1814 voit le village subir l'occupation des forces alliées. Le maire de l'époque, César Ginoux, se plaint des Wurtembergeois et des Bavarois auprès du préfett. À l'issue des Cent-Jours des troupes d'occupation sont de nouveau présentes avec leur cortège de réquisitions, la ville en sort appauvrie mais sans avoir été dévastéet.
Les Révolutions de 1830 et 1848 n'ont pas d'impact majeur sur le village, il n'en sera pas de même avec la guerre de 1870. Sa proximité de Paris fait que Sucy-en-Brie est directement mêlé à la guerre. Face à l'arrivée des Prussiens, les habitants fuient pour se réfugier à Paris ; le village est occupé le 16 septembre 1870. Des batailles ont lieu dans les boucles de la Marne, au voisinage immédiat du village, en particulier à Champigny en novembre 1870. En 1871 les Sucyciens rentrent progressivement. Le village est dévasté, tout particulièrement ses châteaux qui ont abrité des troupes d'occupation. Le château de Chaumoncel, restera à l'abandont.Il sera progressivement détruit à la fin du siècle et son terrain loti.
Une des conséquences importantes de la guerre de 1870, les terres ayant été ruinées et les vignes détruites, va être l'accélération de la mutation de l'agriculture vers l'industriet. Sucy devient progressivement une banlieue.

Jusqu’à la loi du 10 juillet 1964, la commune faisait partie du département de Seine-et-Oise. Le redécoupage des anciens départements de la Seine et de Seine-et-Oise fait que la commune appartient désormais au Val-de-Marne après un transfert administratif effectif le 1er janvier 1968, ainsi qu'à l'arrondissement de Créteil.

Population: 26 974 hab.

Sucy-en-Brie. Église
Église
Sucy-en-Brie. La Gare-
La Gare-
Sucy-en-Brie. La Gare-
La Gare-
Sucy-en-Brie. La Mairie
La Mairie
Sucy-en-Brie. Place de la Gare, Rue Montaleau
Place de la Gare, Rue Montaleau
Sucy-en-Brie. Place de la Gare
Place de la Gare
Sucy-en-Brie. Rue de Boissy
Rue de Boissy
Sucy-en-Brie. Rue de Bonneuil
Rue de Bonneuil
Sucy-en-Brie. Rue Coulonge
Rue Coulonge
Sucy-en-Brie.Rue du Four
Rue du Four
Sucy-en-Brie. Rue Frédéric
Rue Frédéric
Sucy-en-Brie. Rue Montalbeau
Rue Montalbeau
Sucy-en-Brie. Rue du Montier
Rue du Montier
Sucy-en-Brie. Rue du Mouthiers
Rue du Mouthiers
Sucy-en-Brie. Rue de la Porte
Rue de la Porte
Sucy-en-Brie. Rue du Temple
Rue du Temple