Photos anciennes et historiques de Sceaux, Île-de-France
autor

L'histoire de Sceaux (Hauts-de-Seine), Île-de-France en photos

La description: Sceaux est une commune française du département des Hauts-de-Seine en région Île-de-France, dans l'arrondissement d'Antony, au sud de Paris.
L'existence de la paroisse de Sceaux est attestée pour la première fois par un acte de 1203, qui indique que la paroisse de Ceaux a été détachée de celle de Châtenay dont elle dépendait auparavant, cette dernière relevant elle-même du chapitre de Notre-Dame de Paris. La première église de Sceaux fut bâtie en 1214.
Plusieurs fiefs constituaient le territoire de Sceaux, et ce jusqu'au XVe siècle où ils ont été réunis entre les mains de la famille Baillet : Sceaux-le-Petit (le petit Ceaux), au voisinage de l'église ; Sceaux-le-Grand (le grand Ceaux), autour de l'hôtel des Baillet, dans le parc actuel ; l'infirmerie de Saint-Germain des Prés (l'enffermerie), à proximité de l'église mais dont la situation n'est pas connue avec précision.
L'église actuelle, Saint-Jean-Baptiste, est construite en 1476 en remplacement de celle du XIIIe siècle à l'initiative de René Baillet. Parmi les arrière-fiefs de Sceaux le Grand figure, avec ses dépendances, celui appartenant en 1540 à Charles de Joussier, écuyer seigneur de Carneaux auquel il était rattaché et qui le tenait de sa bisaïeule Catherine de Neufville.
En 1793, Sceaux, qui s'appelait alors Sceaux-Penthièvre, prit, à l'initiative de la Société populaire de Sceaux et par décret de la Convention nationale, le nom de Sceaux-l'Unité. Les noms des rues furent également modifiés, et l'église transformée en Temple de la Raison.
Le domaine de Sceaux, transformé quelque temps en école d'agriculture, fut acheté en 1798 par un négociant de Saint-Malo, Jean François Hippolyte Lecomte. Le mauvais état du château amena bientôt ce dernier à le détruire ; il assura cependant la conservation de divers bâtiments, dont le pavillon de l'Aurore et l'orangerie.
Le premier chemin de fer reliant la gare parisienne de Denfert-Rochereau à l'ancienne gare de Sceaux, au centre de la ville (à proximité de l'église) a été inauguré en 1846.
Le château de Sceaux actuel a été édifié de 1856 à 1858 par le 2e duc de Trévise, à l'emplacement du corps central du château de Colbert, détruit pendant la Révolution.
Le lycée Lakanal, dont l'emplacement a été choisi par Jules Ferry lui-même, a été ouvert en 1885.
Le XXe siècle voit simultanément l'arrivée d'une nouvelle population plus aisée dans la ville ancienne et au voisinage du parc, racheté en 1923 par le département de la Seine et partiellement loti sur son pourtour, et la création de lotissements plus populaires.
Le lycée Marie-Curie ouvre ses portes, en 1936, pour accueillir les jeunes filles après le certificat d'études. Il est inauguré, le 19 juin 1937, en présence de Jean Zay, ministre de l'éducation.
Sceaux devint chef-lieu d'arrondissement du département de la Seine en 1800.
Jusqu’à la loi du 10 juillet 1964, la commune faisait partie du département de la Seine. Le redécoupage des anciens départements de la Seine et de Seine-et-Oise fait que la commune appartient désormais au département des Hauts-de-Seine à la suite d'un transfert administratif effectif le 1er janvier 1968.

Population: 19 606 hab.

Sceaux. Avenue Carnot
Avenue Carnot
Sceaux. Avenue de Fontenay
Avenue de Fontenay
Sceaux. Justice de Paix et Marché couvert
Justice de Paix et Marché couvert
Sceaux. Justice de Paix et Rue Houdan
Justice de Paix et Rue Houdan
Sceaux. La Gare
La Gare
Sceaux. La Gare
La Gare
Sceaux. Le Marche et Rue Houdan
Le Marche et Rue Houdan
Sceaux. Rue de Fontenay
Rue de Fontenay
Sceaux. Rue du Four
Rue du Four
Sceaux. Rue de la Gendarmerie
Rue de la Gendarmerie
Sceaux. Rue Houdan - l'église
Rue Houdan - l'église
Sceaux. Rue du Marché
Rue du Marché