Photos anciennes et historiques de Saint-Dizier, Grand Est
autor

L'histoire de Saint-Dizier, Grand Est en photos

La description: Saint-Dizier est une commune française située dans le département de la Haute-Marne en région Grand Est. À mi-chemin entre Paris et Strasbourg sur la RN 4, Saint-Dizier est située à 15 km du lac du Der, l’un des plus grands lacs artificiels d’Europe.
Au Moyen Âge, le développement de la cité se fait autour de son église (Notre-Dame), sous l'égide de ses seigneurs, les Dampierre. C'est en effet sous Guy II de Dampierre (1155-1216) que commencent l'édification du château et de l'église. C'est Guillaume de Dampierre, époux de Marguerite comtesse de Flandre qui, influencé par l'organisation des villes flamandes, promulgue une charte d'affranchissement, en 1228, qui lui permet de déléguer une partie de ses pouvoirs aux échevins de la ville.
En 1227, Guillaume de Dampierre et sa femme Marguerite de Flandre fondent l'abbaye de Saint-Pantaléon au sud de Saint-Dizier.
C'est le 3e fils de Guillaume qui héritera de la seigneurie de Saint-Dizier et de Sompuis. Il sera connétable de Champagne et épousera Laure d'Avraiville, fille de Mathieu II, duc de Lorraine. Guillaume, fils cadet de Jean Ier, reprendra la seigneurie de Saint-Dizier et la transmettra à sa descendance jusqu'à Jeanne, qui épousera en secondes noces Jacques de Vergy. La cité passe ensuite à la famille des Vergy, alliée du parti des Bourguignons.
Saint-Dizier, par sa position stratégique, se voit assiégée lors du conflit entre l'empereur Charles V (Charles Quint) et François Ier, en 1544. La place forte se rend après une résistance de plusieurs mois. Le roi de France a lui-même salué l'héroïsme de ses habitants. Propriété des impériaux, Saint-Dizier sera rendue à la France au traité de Crépy-en-Laonnois, le 18 septembre 1544. La ville passe au douaire de Marie Stuart en 1560, puis à la famille Lorraine-Guise et Claude de Lorraine y séjourne et y fait des travaux.
En 1755, un incendie détruisit les trois-quarts de la vieille ville. L'église Notre-Dame fut également touchée à cette occasion. Seules quelques maisons de la place Émile-Mauguet et de la rue du Petit-Sauvage échappèrent à la destruction. En 1814, Saint-Dizier fut à nouveau le centre de conflits. En janvier, Napoléon Ier y chassa les Russes : ce fut la première grande victoire de la Campagne de France. Il y remporta une seconde victoire en mars.
À Saint-Dizier, l’histoire de la métallurgie est très ancienne. Elle connaît son apogée au XIXe siècle quand des artistes célèbres comme Hector Guimard font appel aux fonderies locales pour réaliser leurs créations. L’industrie métallurgique est toujours présente dans la ville.
En 1910, la fin de l'hiver est marquée par une grande inondation et voit arriver les premiers avions ; un premier aérodrome est construit en 1913.
La ville est également le berceau des crèmes glacées Miko, créées par Luis Ortiz en 1921. En centre-ville, l’ancien site de l’usine Miko a été transformé en cinéma multiplexe, le Ciné Quai, qui conserve aujourd’hui la tour Miko des années trente avec une exposition qui retrace l'histoire du site. L’usine de crème glacée fonctionne toujours mais a été déplacée vers la zone industrielle de Fontaines.

Population: 23 382 hab.

Saint-Dizier. Avenue de la République
Avenue de la République
Saint-Dizier. Avenue de Verdun
Avenue de Verdun
Saint-Dizier. École des Garçons
École des Garçons
Saint-Dizier. Église de Gigny
Église de Gigny
Saint-Dizier. La Gare
La Gare
Saint-Dizier. Le Théâtre
Le Théâtre
Saint-Dizier. Place d'Armes
Place d'Armes
Saint-Dizier. Rue d'Ancerville
Rue d'Ancerville
Saint-Dizier. Rue de Bar 1911
Rue de Bar 1911
Saint-Dizier. Rue de Bettancourt
Rue de Bettancourt
Saint-Dizier. Rue du Collège à Gigny
Rue du Collège à Gigny
Saint-Dizier. Rue Émile Giros
Rue Émile Giros
Saint-Dizier. Rue Gambetta
Rue Gambetta
Saint-Dizier. Rue Lalande
Rue Lalande
Saint-Dizier. Rue du Marché
Rue du Marché
Saint-Dizier. Rue du Petit Sauvage
Rue du Petit Sauvage