Photos anciennes et historiques de Saint-Dié-des-Vosges, Grand Est
autor

L'histoire de Saint-Dié-des-Vosges, Grand Est en photos

La description: Saint-Dié-des-Vosges est une commune française, chef-lieu de la Déodatie et d’arrondissement du département des Vosges. Située dans la région historique et culturelle de Lorraine, la commune fait maintenant partie de la région administrative Grand Est.
Chef-lieu d’un ban mérovingien à un coude remarquable de la vallée de la Meurthe, la ville de Saint-Dié-des-Vosges s’est pérennisée par de prestigieux monastères et sanctuaires chrétiens, accueillant pèlerins et malades. Si au XIIe siècle, l’église Saint-Dié, érigée en chapitre et ses chanoines essaient de fonder une ville autour de leur collégiale et commencent à l’entourer de murailles et de tours, c’est au siècle suivant que la ville basse-lorraine naît véritablement par une association entre le duc de Lorraine et la collégiale.
C’est à Saint-Dié, au sein du gymnase vosgien, que fut publié en 1507 le Planisphère de Waldseemüller qui contient la première mention du mot « America » (francisé en Amérique), nom donné en l’honneur de l’explorateur Amerigo Vespucci, sur une carte intitulée « Universalis Cosmographia ». C’est ainsi que la ville s’honore encore du titre de Marraine de l’Amérique.
Après l’incendie du 27 juillet 1757 au centre-ville, la grand’rue est reconstruite sous Stanislas, duc de Lorraine à titre viager. Un urbanisme français rectiligne promeut artères et ponts, ainsi la rue Stanislas, la rue des Trois-Villes, le Grand Pont.... La ville se développe avec la route des autorités françaises. Centre de subdélégation, elle rassemble administrations forestières, justices et surtout évêché érigé en 1777.
L'ancien hôtel de ville, reconstruit après l'incendie de 1757, se situait à l’angle de la rue Thiers et de la rue Stanislas. Son ancien fronton est toujours visible dans le parc Jean-Mansuy, près de l’espace François-Mitterrand. Le nouveau bâtiment fait désormais face à la Tour de la liberté.
La commune a connu un essor industriel entre 1830 et 1890. Elle est connue pour sa braderie à la fin septembre, héritière de ses foires d’automne. Le Festival international de géographie a été fondé en 1989 par une association privée, présidée par le maire. Il s’agit de fêter début octobre la discipline « géographie » avec salons, conférences, manifestations et des prix de reconnaissance, en particulier le prix Vautrin-Lud couronnant une carrière de chercheur et des classements de participation à l’exposition des posters scientifiques.

Population: 19 724 hab.

Saint-Dié-des-Vosges. Avenue de Robache
Avenue de Robache
Saint-Dié-des-Vosges. Collège de Garçons
Collège de Garçons
Saint-Dié-des-Vosges. Église Saint-Martin
Église Saint-Martin
Saint-Dié-des-Vosges. Entrée de la rue de Thiers
Entrée de la rue de Thiers
Saint-Dié-des-Vosges. Hôtel de Ville Rue Stanislas
Hôtel de Ville Rue Stanislas
Saint-Dié-des-Vosges. La Gare
La Gare
Saint-Dié-des-Vosges. La Mairie et la rue Stanislas
La Mairie et la rue Stanislas
Saint-Dié-des-Vosges. Le Grand Port, la Gare
Le Grand Port, la Gare
Saint-Dié-des-Vosges. Le Grand Port
Le Grand Port
Saint-Dié-des-Vosges. Place Jules Ferry
Place Jules Ferry
Saint-Dié-des-Vosges. Rue du 10e Bataillon
Rue du 10e Bataillon
Saint-Dié-des-Vosges. Rue d'Alsace
Rue d'Alsace
Saint-Dié-des-Vosges. Rue d'Hellieule
Rue d'Hellieule
Saint-Dié-des-Vosges. Rue de l'Orient
Rue de l'Orient
Saint-Dié-des-Vosges. Rue Stanislas
Rue Stanislas
Saint-Dié-des-Vosges. Rues Gambetta et rue Thiers
Rues Gambetta et rue Thiers