Photos anciennes et historiques de Ris-Orangis, Île-de-France
autor

L'histoire de Ris-Orangis (Essonne), Île-de-France en photos

La description: Ris-Orangis est une commune française située dans le département de l’Essonne en région Île-de-France.
Des sépultures mérovingiennes ont été retrouvées en 1919 au lieu-dit Les soixante arpents. En 922, le roi Robert Ier donna la paroisse de Ris, dédiée à Saint-Blaise à l’abbaye de Saint-Magloire. Au XIIe siècle, les deux villages séparés sont mentionnés sous les formes latinisées Regis et Orengiacum. De cette époque datait l’ancienne église Saint-Blaise.
Site habité depuis la Préhistoire, le lieu fut successivement une commanderie templière, une composition de domaines nobles, un village viticole avant d’être la première commune française à élire un maire en 1790.
À partir du XIIIe siècle furent édifiées une commanderie et une ferme Templières à Ris qui furent rasées sur ordre de Louis XIV.
Un premier château sur le site de la fondation Dranem est attesté dès 1159. À partir du XVIe siècle, la seigneurie de Ris appartenait à la famille Faucon dite Faucon de Ris. Ris possédait de nombreux châteaux, dont l’un était souvent visité par Henri IV. Au XVIIe siècle, le chevalier Philippe de Lorraine fit édifier à l’emplacement de l’ancienne commanderie templière le château de Ris. Peu après, le chevalier Soulage-Bodin y fit installer l’Institut royal horticole de Fromont.
Vers 1700, la seigneurie de Ris revint à la famille d’imprimeur lyonnais Anisson-Dupéron jusqu’au décès par la guillotine du dernier seigneur Étienne-Alexandre-Jacques Anisson-Dupéron en 1794. Durant la Révolution française, les Rissois choisirent en 1793 de renommer la nouvelle commune en Brutus, du nom fondateur de la République romaine. Au XVIIIe siècle, l’officier Charles-René de Bombelles fit édifier le château d’Orangis.
En 1790, la commune de Ris-Orangis fut la première de France à élire son maire. En 1802, le général Michel Ordener acquit le château de Trousseau.
En 1874, l’ouest du territoire de la commune fut modifié par la construction de l’aqueduc de la Vanne et du Loing, en particulier le long de l’ancien hippodrome. Jusqu’au XIXe siècle, plus grande partie des habitants de Ris étaient viticulteurs, le domaine produisait du vin blanc sur les coteaux de la Seine. En 1840 fut construite la gare de Ris-Orangis.
En 1907 est construite l’école Adrien Guerton.
Pendant la Première Guerre mondiale, un hôpital militaire est créé en 1915 dans les bâtiments de l’ancien collège des frères Marianistes inoccupé depuis douze ans, l’hôpital de guerre.
En 1918, l'ancien domaine des religieux marianistes est racheté par l’œuvre des cheminots pour y installer un sanatorium. Ce bâtiment, inauguré en 1922 par Yves Le Trocquer, alors ministre des Travaux publics, était appelé « la cure d'air » et recevait les malades de la tuberculose; orienté au sud, le bâtiment possédait trois galeries surmontées par une plateforme.
En 1927, la commune fait l’acquisition du château de Ris pour y installer l’hôtel de ville.
En 1933 est édifiée l’école primaire Jules Boulesteix.
Antérieurement à la loi du 10 juillet 196459, la commune faisait partie du département de Seine-et-Oise. La réorganisation de la région parisienne en 1964 fit que la commune appartient désormais au département de l'Essonne et à son arrondissement d'Évry après un transfert administratif effectif au 1er janvier 1968.
Elle faisait partie de 1793 à 1967 du canton de Corbeil-Essonnes de Seine-et-Oise. Lors de la mise en place des Yvelines, elle devient en 1967 le chef-lieu du canton de Ris-Orangis. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Population: 29 589 hab.

Ris-Orangis. Cour de l'Ecole des Garçons
Cour de l'Ecole des Garçons
Ris-Orangis. Garage de Bâteaux , au Quai de la Borde
Garage de Bâteaux , au Quai de la Borde
Ris-Orangis. Grande Rue
Grande Rue
Ris-Orangis. L'usine Springer et la Seine
L'usine Springer et la Seine
Ris-Orangis. La berge et pont de Ris
La berge et pont de Ris
Ris-Orangis. La Gare
La Gare
Ris-Orangis. La Grande Rue
La Grande Rue
Ris-Orangis. La Mairie
La Mairie
Ris-Orangis. Le Pont
Le Pont
Ris-Orangis. Passage à Niveau
Passage à Niveau
Ris-Orangis. Place du Marché
Place du Marché
Ris-Orangis. Postes et Télégraphes-1904
Postes et Télégraphes-1904
Ris-Orangis. Route de Corbeil
Route de Corbeil
Ris-Orangis. Route Nationale et vue générale
Route Nationale et vue générale
Ris-Orangis. Rue de Bel Air belle
Rue de Bel Air belle
Ris-Orangis.Rue de Grigny
Rue de Grigny
Ris-Orangis. Rue Nationale
Rue Nationale
Ris-Orangis. Rue de Paris
Rue de Paris
Ris-Orangis. Rue du Pont
Rue du Pont
Ris-Orangis. Rue du Pont
Rue du Pont