Photos anciennes et historiques de Ploemeur, Bretagne
autor

L'histoire de Ploemeur, Bretagne en photos

La description: Ploemeur est une commune du département du Morbihan, dans la région Bretagne, en France. Historiquement, elle faisait partie du pays Vannetais et du Kemenet-Héboé.
Au XIIe siècle une motte féodale, encore décelable de nos jours, a existé, dominant la ria du Ter. Les premières traces écrites de l'existence du manoir du Ter datent du début du XVe siècle : il est en 1427 la propriété de Jehan du Tertre; par lettre patente en date du 12 mars 1490, Anne de Bretagne reconnaît à la seigneurie du Terre « la possession de l'anse ou bras de mer de Sach-Soye, de la molle vasière ainsi qu'une grande partie de la rive nord et le droit.
En 1684 Jean Léziart, fils de Jean-Baptiste, achète la seigneurie de Kerdroual et ses dépendances, y compris la chapelle Saint-Tugdual (Saint-Tual). Le manoir est agrandi, prenant l'aspect d'un château avec l'adjonction de ses deux ailes latérales, en 1734. Louise-Antoinette Léziart (1729-1803) fut la dernière propriétaire du château du Ter sous l'Ancien Régime ; elle fit notamment construire le Moulin Neuf, ainsi que la digue fermant la vasière, permettant au moulin d'être alimenté en eau à chaque heure de la marée.
En octobre 1746, lors du Siège de Lorient pendant la Guerre de Succession d'Autriche, des troupes anglaises, estimées à environ 5 000 hommes commandés par M. de Sinclair, débarquèrent dans la baie du Pouldu et s'emparèrent du château de Coidor ; le octobre ennemis« marchèrent du château de Coidor et allèrent occuper le Moulin de la Montagne et le bourg de Plomeur; ils s'emparèrent le 3 octobre du bourg de Guidel et ce fut entre ces deux bourgs qu'ils commencèrent à former un camp où ils se retranchèrent ; le 4 ils firent tire le canon et sommèrent la garnison de L'Orient de se rendre. On ne songea plus qu'à trouver les moyens de résister aux efforts des Anglais ».
Ce siège de Lorient entraîna la construction du fort de Keragan (Fort-Bloqué) et du premier fort du Talud ("Le Vieux Fort") formé d'un parapet d'artillerie en arc de cercle et d'une enceinte de gorge bastionnée, armé de huit canons de 18 livres et disposant d'un corps de garde et d'un magasin à poudre. Une "batterie Napoléon", située un peu plus à l'ouest, lui fut adjointe sous le Premier Empire. Ce "Vieux Fort" fut déclassé après la Guerre de 1870
. La pêche à la sardine était pratiquée depuis longtemps, au moins dès le XVIIIe siècle, probablement bien avant. Elle était saisonnière, de mai à octobre généralement.
L'invention de Nicolas Appert permit l'essor des conserveries de sardines : plusieurs usines se créèrent dès la première moitié du XIXe siècle le long du littoral de Ploemeur, notamment au Perello (à Lomener ; la chapelle Notre-Dame-de-la-Garde en est le seul vestige subsistant) et à Larmor (qui faisait alors partie de Ploemeur). La préparation des sardines était un travail confié aux femmes, majoritairement des épouses et des filles de pêcheurs, mais aussi des jeunes filles de la région. Le travail, pénible, commençait dans la soirée à l'arrivée des bateaux, et se poursuivait dans la nuit. Les sardines étaient triées, salées, étêtées, vidées, puis lavées et séchées au soleil sur des panneaux avant d'être cuites, plongées dans de l'huile à 120 °C, avant d'être mises en boîtes avec de l'huile ; un ouvrier soudeur fermait hermétiquement les boîtes avant de les placer dans l'autoclave. L'usine de Lomener ferma en 1918 ; sa partie nord fut alors transformée en chapelle en 1920.
Le 7 juin 1897, environ 1 500 pêcheurs, y compris 300 patrons de barques, de Port-Louis, Gâvres, Riantec, Plouhinec et Plœmeur, décidèrent de ne plus prendre la mer, protestant contre le prix auquel leurs sardines étaient achetées par les usiniers et les conditions générales de vente.
Le nouveau fort du Talud est construit vers 1880 sur la hauteur située au nord-ouest du Vieux Fort. Beaucoup plus grand que son prédécesseur (200 mètres sur 120), il a une forme grossièrement triangulaire. Le fort fut modifié par les Allemands qui l'occupèrent pendant la Seconde Guerre mondiale.
Le 18 avril 19015 est créée la commune de Keryado par démembrement de la commune de Ploemeur. Cette commune fut supprimée en 1947 par rattachement à la commune de Lorient. Keryado constitue aujourd'hui un quartier de Lorient.
Le curé de Ploemeur vit son traitement suspendu en janvier 1903 pour avoir prêché et enseigné le catéchisme en breton.
En 1912, Albert Lestiboudois, agent de change à Paris, achète le château du Ter et ses dépendances, le tout ayant été négligé pendant tout le XIXe siècle et se trouvant en piteux état. Il fait raser les anciennes dépendances, construire une nouvelle ferme et les communs actuels. En 1932 le domaine est vendu à Xavier de Vitton qui développe l'exploitation maraîchère, introduit un élevage de brebis, remportant plusieurs prix à des comices agricoles pendant la décennie 1930 et crée une scierie afin de mieux valoriser les bois de la propriété.

Population: 17 790 hab.

Ploemeur. L'Arrivée au Bourg
L'Arrivée au Bourg
Ploemeur. L'Arrivée au Bourg
L'Arrivée au Bourg
Ploemeur. Arrivée du Tramway
Arrivée du Tramway
Ploemeur. Arrivée du Tramway
Arrivée du Tramway
Ploemeur. Chapelle de Sainte-Anne
Chapelle de Sainte-Anne
Ploemeur. L'Église et le Calvaire
L'Église et le Calvaire
Ploemeur. La Chapelle de Notre-Dame
La Chapelle de Notre-Dame
Ploemeur. La Mairie et l'église
La Mairie et l'église
Ploemeur. La Place
La Place
Ploemeur. Les quais - la Jtée
Les quais - la Jtée
Ploemeur. Place de l'Eglise
Place de l'Eglise
Ploemeur. Place et Porte Ploemeur
Place et Porte Ploemeur
Ploemeur. Porte Ploemeur
Porte Ploemeur
Ploemeur. Rue du Fort-Bloque
Rue du Fort-Bloque
Ploemeur. Rue Sainte-Anne- L'Eglise
Rue Sainte-Anne- L'Eglise
Ploemeur. Un coin de la Grande Plage
Un coin de la Grande Plage