Photos anciennes et historiques de Bruay-sur-l'Escaut, Hauts-de-France
autor

L'histoire de Bruay-sur-l'Escaut, Hauts-de-France en photos

La description: Bruay-sur-l'Escaut est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.
Appelé Bruail, Brueil, Bruel ou même encore Bruech il y a plusieurs siècles, la commune s'est ensuite appelée Bruay. Un bruail désignait alors un bois dans un marais. Mais à la suite de nombreuses confusions avec la commune de Bruay-en-Artois dans le Pas-de-Calais qui créaient des problèmes importants au niveau commercial et administratif puisque le courrier s'acheminait souvent dans la mauvaise commune, il a été décidé de changer le nom de Bruay en Bruay-sur-l'Escaut par un décret du 29 juin 1902, signé par le président de la République Émile Loubet.
Les premiers forages pour trouver de la houille commencent en 1728 à la limite d'Escautpont. Les raisons qui ont poussé les personnes de l'époque à chercher des veines de charbon est due au fait que les ressources en bois étaient épuisées (déforestation), l'industrie de l'époque étant très gourmande en combustible. La mine de Thiers de 139 mètres, la fosse Lagrange, est creusée en 1858, sur un gisement de charbon. Lors du creusement, les ouvriers ont dû faire face aux sables mouvants et à une eau qui envahissait le chantier à un débit de 45 m3/min. Elle est fermée en 1954. Le terril, riche en schistes, est utilisé pour la fabrication de matériaux utilisés pour la construction des autoroutes.
Les Allemands dynamitent les deux églises de la ville, celle de Thiers (Saint-Adolphe) et l'église Sainte-Pharaïlde, mais elles seront reconstruites. La cloche Françoise-Marie de 700 kg de l’église Sainte-Pharaïlde, fondue en 1665, est enlevée par les Allemands, mais elle sera remplacée par Germaine-Marie le 27 avril 1924.
La fosse Thiers est elle aussi dynamitée, le 10 octobre 1918. Le souffle de l’explosion arrache les toitures des maisons du coron à proximité ; la mine est reconstruite et l’exploitation reprendra en 1919.
Malgré sa taille modeste, la ville avait sa gare rue Berthelot, qui n'existe plus maintenant mais qui a transporté du charbon et des passagers pendant 128 ans de Somain à Péruwelz en Belgique.
La ville a un grand passé brassicole et possédait beaucoup de quincailleries et quelques industries minières (mine de Thiers et lavoir de charbon). Ce passé est révolu. Une cartonnerie est sortie de terre, à l'ancien emplacement de la gare, il y a quelques années, issue d'un projet qui date de 1995.

Population: 11 311 hab.

Bruay-sur-l'Escaut. Écoles Félix Faure - 1915
Écoles Félix Faure - 1915
Bruay-sur-l'Escaut. Église
Église
Bruay-sur-l'Escaut. Église
Église
Bruay-sur-l'Escaut. La Gare
La Gare
Bruay-sur-l'Escaut. La Grande Route
La Grande Route
Bruay-sur-l'Escaut. Hôtel de Ville
Hôtel de Ville
Bruay-sur-l'Escaut. Rue du Château
Rue du Château
Bruay-sur-l'Escaut. Rue des Escaliers
Rue des Escaliers
Bruay-sur-l'Escaut. Rue de la Gare
Rue de la Gare
Bruay-sur-l'Escaut. Rue de la Gendarmerie - La Poste
Rue de la Gendarmerie - La Poste
Bruay-sur-l'Escaut. Rue Ledru-Rollin
Rue Ledru-Rollin
Bruay-sur-l'Escaut. Rue du Moulin
Rue du Moulin