Photos anciennes et historiques de Avrillé (Maine-et-Loire), Pays de la Loire
autor

L'histoire de Avrillé (Maine-et-Loire), Pays de la Loire en photos

La description: Avrillé est une commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire.
L’histoire d’Avrillé est plus facile à retracer à partir du XIIe siècle, quand la paroisse d'Auvrillé fut créée. Jusque-là, le territoire de l'actuelle commune appartenait au comte d'Anjou. En 1129, le comte Foulque le Jeune part en croisade et fait don d’une partie de ses terres à l’abbesse du Ronceray et l’autorise à y créer un bourg. L’église Saint-Gilles est alors construite.
Pendant l’Ancien Régime, Avrillé et ses habitants vivent des ardoisières, de la culture viticole, mais aussi du « nourrissage » (mise en nourrice d’enfants). C’est un petit village rural, assez pauvre. Ses limites territoriales deviennent les mêmes qu’aujourd’hui dès la fin du XVIIe siècle.
Une chapelle est édifiée au XIXe siècle. Le pape Jean-Paul II a béatifié 99 des 2 000 massacrés, dont Odile Beaugard et Marie-Anne Voillot, deux religieuses de charité dont deux rues de la commune portent le nom.
Au XIXe siècle, Avrillé est une petite commune rurale et ouvrière de la banlieue d’Angers. Les carrières à ciel ouvert d’ardoises sont exploitées de façon industrielles. Le village se développe très lentement. Pendant la Première Guerre mondiale, 45 habitants perdent la vie.
Pendant l’entre-deux-guerres, quelques travaux d’aménagement relativement importants sont mis en œuvre : en 1925 on défriche le Bois du Roy pour construire un lotissement, l’électricité arrive en 1926 et on commence en 1929 les constructions au Parc de la Haye. En 1939, l’architecte Ernest Bricard construit pour la Compagnie française d'aviation, l’école d’aviation d’Angers-Avrillé, le long de la route nationale.
Jusque dans les années 1950, Avrillé est une petite banlieue d’Angers, pauvre, à la fois rurale et ouvrière (respectivement 20 % et 60 % des habitants actifs). Seule la route principale est pavée, les autres rues sont toujours en terre.
Dans les années 1950 et 1960, sous l’impulsion de deux maires successifs (Emile Savigner de 1947 à 1959, puis Yves Besnier, de 1959 à 1977), la ville d’Avrillé se développe et se transforme pour devenir peu à peu ce qu’elle est au début du vingtième siècle. Des logements modernes sont construits, les rues sont goudronnées, la population triple à cette époque (en 1947 les Avrillais sont 1 604, en 1999 ils sont 13 267). Les CSP Plus s’installent dans la commune qui voit les origines sociales de sa population se diversifier.

Population: 14 065 hab.

Avrillé. Champ des Martyrs
Champ des Martyrs
Avrillé. Château de la Garde
Château de la Garde
Avrillé. La Gare Halte
La Gare Halte
Avrillé. La Mairie , l'Ecole et l'Eglise
La Mairie, l'Ecole et l'Eglise
Avrillé. La Mairie
La Mairie
Avrillé. Le Bourg
Le Bourg
Avrillé. Rue Nationale
Rue Nationale
Avrillé. Rue Principale et Calvaire
Rue Principale et Calvaire