Photos anciennes et historiques de Périgueux, Nouvelle-Aquitaine
autor

L'histoire de Périgueux (Dordogne), Nouvelle-Aquitaine en photos

La description: Périgueux est une commune française, la plus peuplée du Périgord, située dans le centre-est de la région Nouvelle-Aquitaine. Chef-lieu et préfecture du département de la Dordogne depuis 1791.
Au IXe siècle, les Normands, remontant l'Isle, pillent à plusieurs reprises la Cité. Vers la fin du Xe siècle, au nord-est et en bordure de l'Isle, autour d'un monastère que l'évêque Frotier avait fait construire en l'honneur de saint Front, se développe un nouveau centre fortifié, nommé à cette époque le « bourg du Puy-Saint-Front ». Pour se protéger des envahisseurs, les deux villes voisines édifient des murailles.
Vers 1150, Boson III, dit de Grignols, fait ériger une grande et forte tour, destinée à commander et surveiller la Cité, dont il vient de s'emparer. Mais cette tentative d'oppression lui est fatale, ainsi qu'à ses descendants, car elle excite la colère du roi Henri II d'Angleterre, devenu duc d'Aquitaine par alliance. La tour est détruite en 1182, époque à laquelle, à la suite d'un traité avec le comte Hélie V, le Puy-Saint-Front est remis entre les mains du fils d'Henri II d'Angleterre, Richard, qui fait détruire toutes les fortifications construites par lui et son prédécesseur. C'est à la même période, à la fin du XIIe siècle, que le « bourg du Puy-Saint-Front » s'organise en municipalité.
En mai 1472, par ses lettres patentes, le roi Louis XI confirme les privilèges de la ville, à la suite de la mort de Charles, duc de Guyenne, son frère.
En octobre 1651, lors de la Fronde, Périgueux accueille les troupes du prince de Condé. En août 1653, elle reste la seule ville du Sud-Ouest hostile au roi, situation qui dure jusqu'au 16 septembre suivant, lorsque ses habitants mettent dehors les frondeurs. C'est en 1669 que le siège cathédral passe de Saint-Étienne-de-la-Cité, ruinée, à la cathédrale Saint-Front, ancienne église de l'abbaye du même nom. En automne 1698, la misère des dernières années, devenue insupportable, amène l'évêque de Périgueux à en appeler à « la bonté du Roy ».
Après la création des départements en 1790, l'assemblée départementale se réunit alternativement à Bergerac, Périgueux et Sarlat. Périgueux devient définitivement le chef-lieu de la Dordogne en septembre 1791
Sous le Premier Empire, la ville, siège de la préfecture, s'agrandit en 1813 en fusionnant avec l'ancienne commune de Saint-Martin. En 1857, Périgueux voit l'arrivée du chemin de fer venant de Coutras et à partir de 1862, l'installation des ateliers de réparation des locomotives et des voitures de la Compagnie du Paris-Orléans. Cette activité survit encore au début du XXIe siècle dans le quartier du Toulon. C'est aussi au XIXe siècle que deux architectes œuvrent à Périgueux. Louis Catoire construit le Palais de justice, le marché couvert du Coderc et le Théâtre — aujourd'hui disparu — et divers immeubles de la place Bugeaud. Paul Abadie restaure la cathédrale Saint-Front.

Population: 30 060 hab.

Périgueux. Boulevard Michel Montaigne et Palais de Justice
Boulevard Michel Montaigne et Palais de Justice
Périgueux. Boulevard et Palais de Justice
Boulevard et Palais de Justice
Périgueux. Boulevard de Vesone
Boulevard de Vesone
Périgueux. Carrefour des rues Louis Blanc et des Mobiles de Couliers
Carrefour des rues Louis Blanc et des Mobiles de Couliers
Périgueux. Cathedrale Saint Front
Cathedrale Saint Front
Périgueux. Eglise Saint Etienne de la Cité
Eglise Saint Etienne de la Cité
Périgueux. Gare du Chemin de Fer d'Orléans
Gare du Chemin de Fer d'Orléans
Périgueux. Hôtel de Ville
Hôtel de Ville
Périgueux. La Loge
La Loge
Périgueux. Place Bugeaud et Boulevards
Place Bugeaud et Boulevards
Périgueux. Place du Théâtre
Place du Théâtre
Périgueux. Rue de l'Abreuvoir
Rue de l'Abreuvoir
Périgueux. Rue de l'Harmonie
Rue de l'Harmonie
Périgueux. Rue de la République
Rue de la République
Périgueux. Rue Saint-Front- 1918
Rue Saint-Front- 1918
Périgueux. Tour Mataguerre et cours Fenelon
Tour Mataguerre et cours Fenelon