Photos anciennes et historiques de Montmorency, Île-de-France
autor

L'histoire de Montmorency, Île-de-France en photos

La description: Montmorency est une commune française, chef-lieu de canton du Val-d'Oise, située à environ treize kilomètres au nord des portes de Paris, et vingt et un kilomètres par la route de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. La stabilité du nombre d'habitants au cours des quarante dernières années est la conséquence d'un espace constructible presque saturé se prêtant mal à de nouvelles constructions alors que, dans le même temps, la taille moyenne des foyers a tendance à baisser.
Montmorency devient une villégiature pour Parisiens aisés et de nombreuses célébrités d'alors fréquentent le lieu : la duchesse de Berry, la famille impériale, Boïeldieu, Rachel, Louis Blanc, l'historien Michelet, Richard Wagner, André Grétry (qui y terminera sa vie), etc. On y vient à l'auberge du Cheval blanc sur la place du Marché et se promener à dos d'âne dans la forêt ou parmi les vergers pour y cueillir en saison les fameuses cerisesc 15. La ville, longtemps difficile d'accès, est finalement reliée de 1866 à 1954 à la gare d'Enghien-les-Bains par une ligne de chemin de fer aujourd'hui disparue, « Le Refoulons ».
Napoléon autorise la ville à reprendre son nom originel en 1813. Mais elle est de nouveau rebaptisée Enghien au retour de Louis XVIII en 1814, puis Montmorency durant les Cent-Jours puis de nouveau Enghien à la Restauration en 1815. Montmorency retrouve définitivement son nom en 1832, Enghien désignant alors la station thermale naissante au bord de l'étang dit de Montmorency (ou de Saint-Gratien) qui devient à la création de la commune d'Enghien-les-Bains en [1850 le lac d'Enghien. Le développement de la ville thermale constitue rapidement le nouveau pôle économique de la vallée au détriment de Montmorency, qui n'est plus alors qu'essentiellement vouée à l'habitat résidentielc.
Dans les années qui suivirent l'insurrection polonaise ratée de 1830-1831, écrasée par le tsar Nicolas Ier, de nombreux notables polonais trouvent refuge à Montmorency, sans doute attirés par le souvenir de Jean-Jacques Rousseau. Plusieurs monuments dans la collégiale évoquent leur présence ainsi qu'un important carré du cimetière des Champeaux, où est enterré en 1855 parmi tant d'autres la comtesse Delfina Potocka ou encore le poète Adam Mickiewicz, écrivain et héros national en Pologne, avant le transfert de ses cendres à Cracovie en 1890.
La guerre de 1870 reste une période sombre de l'histoire de la ville qui est occupée près d'un an par les Prussiens. Cette occupation s'accompagne de nombreuses déprédations et restrictions pour la population qui doit s'affranchir d'une contribution de quatre cent mille francs de l'époque avant le retrait des troupes ennemies.
La ville a été chef-lieu d'arrondissement de Seine-et-Oise en 1962 puis du Val-d'Oise depuis 1968 jusqu'au transfert de la sous-préfecture à Sarcelles, formant ainsi l'Arrondissement de Sarcelles. Ce déplacement a été décidé par le décret du 3 mars 2000 et est effectif depuis avril 2004.

Population: 21 647 hab.

Montmorency. Ancien Monastère
Ancien Monastère
Montmorency. Avenue Amélie
Avenue Amélie
Montmorency. Avenue de la Gare
Avenue de la Gare
Montmorency.
Avenue de la Gare - 1909
Montmorency. Avenue de la Fontaine-René
Avenue de la Fontaine-René
Montmorency. Avenue de la République
Avenue de la République
Montmorency. Boulevard d'Andilly
Boulevard d'Andilly
Montmorency. Boulevard de l' Ermitage
Boulevard de l' Ermitage
Montmorency. Boulevard de l' Ermitage
Boulevard de l' Ermitage
Montmorency. Bureau de Poste Télégraphes Télégrammes avenue Emile
Bureau de Poste Télégraphes Télégrammes avenue Emile
Montmorency. Carrefour de l'Hermitage
Carrefour de l'Hermitage
Montmorency. La Gare
La Gare
Montmorency. La Gare
La Gare
Montmorency. La gare et Boulevard de l Ermitage
La gare et Boulevard de l Ermitage
Montmorency. Rue de Domont
Rue de Domont
Montmorency. Vue sur l'Église St-Martin
Vue sur l'Église St-Martin