Photos anciennes et historiques de Montigny-lès-Metz, Grand Est
autor

L'histoire de Montigny-lès-Metz, Grand Est en photos

La description: Montigny-lès-Metz est une commune française située dans le département de la Moselle.
En 1404, Montigny-lès-Metz compte uniquement 2 maisons de métayers, l'une avec 7 chevaux, 6 vaches, 235 brebis et 8 chèvres ; l'autre avec 4 chevaux et 2 vaches.
Montigny dépend du Pays Messin et est une vouerie épiscopale jusqu’à la Révolution ; elle est gérée par les seigneurs de Varize. Les Templiers possèdent également des biens à Montigny. La seigneurie appartient au XVe siècle à la famille patricienne messine de Heux, puis au XVIIIe siècle à l’abbaye de Saint-Antoine-de-Padoue.
Par la suite, après l'annexion du pays messin par la France (1552), Montigny fait partie de la province des Trois-Évêchés.
Cette même année, lors du siège de Metz, Charles Quint souffrant d'une crise de goutte trouve un logis à la tour de la Horgne, ferme-château, possession de l'abbaye Saint-Clément de Metz.
La Révolution française en fait un village mosellan (1790).
En 1817, Montigny-lès-Metz a pour annexes le village de Saint-Privat, le hameau de la Basse-Montigny, les fermes de Haute Saint-Ladre, Grange-d’Agneaux, la Vacquinière, la Grange-le-Mercier, la Horgne-au-Sablon, Blory, les maisons isolées de la Ferque, Jérusalem et de la Blanchirie. À cette époque, il y a 848 habitants répartis dans 108 maisons. Saint-Privat, à cette époque, compte 100 habitants répartis dans 16 maisons.
Le développement de la commune commence au milieu du XIXe siècle : le village maraîcher devient alors une grande cité-faubourg de Metz.
Comme les autres communes de l'actuel département de la Moselle, Montigny-lès-Metz est annexée à l’Empire allemand en 1871. À la fin du siècle, Metz est la première place forte d'Europe et Montigny-lès-Metz devient une importante ville de garnison. Le 145e régiment d'infanterie du roi (6e Lorrain), créé le 28 juillet 1890, a ses quartiers dans l'actuelle caserne Raffenel. Les troupes occupent alors le fort Prinz August von Württemberg, ainsi que le château de Frescaty, à l'emplacement actuel de la base aérienne 128. De nombreux Messins et Mosellans ont servi dans ce régiment prestigieux, souvent jusqu'à l'ultime sacrifice. La base de dirigeables, qui est plus tard transformée en un terrain d’aviation militaire, reçoit en 1909 un hangar à zeppelins aux dimensions impressionnantes. De nombreux édifices, comme le temple protestant (1894) ou l’église Saint-Joseph (1906) datent de l'époque wilhelmienne.
Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, les Mosellans se battent naturellement pour l’Empire allemand. Beaucoup de jeunes gens tombent au champ d'honneur sous l’uniforme allemand, sur le front de l’Est, mais aussi à l’Ouest, en particulier en France et dans les Flandres. Sujets loyaux de l'Empereur, les Mosellans accueillent cependant avec joie la fin des hostilités et la paix retrouvée. Monteningen redevient Montigny et les Montigniens, Français.

Population: 21 749 hab.

Montigny-lès-Metz. Chaussee und Militarstrasse
Chaussee und Militarstrasse
Montigny-lès-Metz. Pont sur le Canal
Pont sur le Canal
Montigny-lès-Metz. Route de Jouy aux Arches
Route de Jouy aux Arches
Montigny-lès-Metz. Rue de la Chaussee
Rue de la Chaussee
Montigny-lès-Metz. Rue General Franiatte
Rue General Franiatte
Montigny-lès-Metz. Rue Haeseler - Rue General Pougin
Rue Haeseler - Rue General Pougin
Montigny-lès-Metz. Rue de Pont-à-Mousson -1921
Rue de Pont-à-Mousson -1921
Montigny-lès-Metz. Rue de Pont-à-Mousson
Rue de Pont-à-Mousson
Montigny-lès-Metz. Rue Saint Ladre
Rue Saint Ladre
Montigny-lès-Metz. Sacre Coeur
Sacre Coeur
Montigny-lès-Metz. Sacre Coeur
Sacre Coeur
Montigny-lès-Metz. Vue prise du canal
Vue prise du canal